VanMoof S3 et X3, le vélo électrique connecté à moins de 2.000 euros qui pourrait faire un carton

La marque hollandaise s’est taillée une réputation flatteuse avec son vélo électrique pour la ville design et connecté. Problème, il était cher. VanMoff a trouvé le moyen de réduire sérieusement l’addition avec un nouveau modèle à 1.998 euros qui ne sacrifie ni le style ni l’innovation.

Dans sa feuille de route initiale, Elon Musk, le patron de Tesla, avait exposé un plan relativement simple : créer une première voiture électrique en petite série vendue à un prix élevé (le Roadster Tesla) ; utiliser l’argent pour développer un deuxième modèle un peu moins cher et produit en plus grande quantité (Tesla Model S) ; utiliser ces fonds supplémentaires pour concevoir un modèle abordable fabriqué en grande série (Model 3 et Model Y). Sans établir de parallèle direct, on peut tout même constater que la stratégie de VanMoof suit une trajectoire assez semblable. Le fabricant hollandais de vélos à assistance électrique vient en effet d’annoncer un tout nouveau modèle décliné en deux tailles de cadre, le VanMoof S3 et X3, dont le prix est 60% inférieur au modèle précédent.

Alors que le VanMoof S2 et sa variante X2 était facturé 3.300 euros, le nouveau S3 et X3 dévoilé aujourd’hui est proposé à « seulement » 1.998 euros. Un tarif qui reste conséquent mais aligné sur ceux d’autres marques comme Cowboy ou Moustache qui occupent ce créneau des VAE urbains design et connectés. Pour parvenir à une telle réduction du prix de vente, VanMoof a installé une usine et son centre d’ingénierie en Chine et explique avoir conçu l’intégralité des composants de son nouveau vélo. Résultat, alors que 80% des pièces du VanMoof S2 provenaient de fournisseurs tiers, le constructeur affirme qu’il maitrise en interne l’intégralité de sa chaine d’approvisionnement pour le S3 et X3.

Nouveau moteur, nouvelle transmission, nouveaux freins

Si le design général n’a pas bougé par rapport au modèle précédent, cette nouvelle version apporte plusieurs évolutions techniques qui améliorent les performances, l’agrément de pilotage et corrige quelques défauts. Ainsi, le moteur électrique, logé dans le moyeu avant, est plus compact et plus léger tout en délivrant deux fois plus de couple à puissance égale : 59 Nm (mode turbo boost activé) pour 250W. VanMoof a aussi totalement repensé la transmission qui passe de deux à quatre rapports automatiques gérés électroniquement et personnalisables via l’application mobile qui centralise toutes les informations et paramétrages possibles. Cette dernière sert également à recevoir les mises à jour logiciel dont VanMoof se sert pour ajouter de nouvelles fonctionnalités, à la manière de Tesla…

Résultat, le S3/X3 gagne en vivacité et en souplesse pour offrir un pédalage qui se veut le plus « naturel » possible. Et on retrouve le fameux bouton « Turbo Boost » au guidon qui permet d’activer directement un appoint d’assistance électrique pour avaler plus facilement une montée, par exemple. On salue également l’adoption de freins à disque hydrauliques qui garantissent un freinage plus efficace et endurant que les freins à disque mécaniques du X2. La batterie 504 W intégrée au tube supérieur offre de 60 à 150 km d’autonomie et se recharge en 4 heures. Elle n’est pas amovible.

Pour le reste, on retrouve tous les ingrédients high-tech qui ont fait le succès de VanMoof, à savoir un affichage Led matriciel intégré au top tube qui indique la vitesse, le verrouillage et le niveau de batterie ainsi qu’une connexion au smartphone par liaison Bluetooth qui déverrouille le vélo lorsque son propriétaire approche. Pour actionner le système antivol, il suffit d’appuyer de la pointe du pied sur le bouton situé juste à côté de l’axe de roue arrière qui va bloquer physiquement le vélo et activer un verrouillage électronique et l’alarme qui s’active si quelqu’une essaie de le déplacer.

Un sérieux rival pour Angell, le vélo connecté français

L’idée est que le cycliste n’ait pas à trimballer partout un encombrant cadenas. Par ailleurs, Chaque VanMoof est doté d’une puce GPS. Moyennant un forfait de 290 euros pour trois ans, une équipe dédiée chez le constructeur se charge de pister et de retrouver un vélo dérobé. Personnellement, on préfère investir dans un bon antivol car un vélo de ce prix, on l’attache !

Le VanMoof est donc décliné en deux tailles de cadre, le S3 pour les cyclistes mesurant entre 1,70 et 2,10 mètres et le X3 pour ceux mesurant entre 1,55 et 2 mètres. A 1.998 euros, il se pose comme un redoutable concurrent pour Angell, le « smart bike » français qui veut être l’iPhone du vélo électrique. Ce dernier est certes plus cher (2.690 euros), mais il dispose d’une batterie amovible, pèse moins lourd (13,9 kg contre 19 kg pour le VanMoof) et offre un écran couleur et tactile de 2,4 pouces entièrement personnalisable.

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/velo-electrique-vanmoof-s3-x3-velo-electrique-connecte-moins-2000-euros-pourrait-faire-carton-80670/

Laisser un commentaire