Données personnelles : WhatsApp condamné à 50 millions d’euros d’amende pour manque de transparence ?

CONFIDENTIALITE Il est reproché à la messagerie instantanée d’avoir violer le Règlement général sur la protection des données concernant le partage de ses données utilisateurs avec Facebook*

Le partage de données entre Facebook et WhatsApp, qui appartiennent au même groupe, est regardé d’un très mauvais œil par la Communauté européenne. WhatsApp pourrait se voir infliger une amende record pour la violation du Règlement général sur la protection des données (RGPD) instauré en 2018 rapporte Politico le 22 janvier, relayé par Numerama.

WhatsApp pourrait recevoir une amende comprise entre 30 et 50 millions d’euros, selon trois sources proches de ce dossier consultées par la publication. L’enquête est menée par l’autorité de protection des données irlandaise (Data Protection Commission), puisque c’est depuis l’Irlande que Facebook pilote ses activités en Europe.

Le montant pourrait être revu à la hausse

Dans cette affaire, il est reproché à WhatsApp de ne pas avoir fait preuve de suffisamment de transparence concernant le changement de sa politique de confidentialité, permettant à la maison mère, Facebook, de bénéficier du partage de certaines données des utilisateurs. Cette amende pourrait être gonflée, puisque l’ensemble des organismes européens de protection ont leur mot à dire. De plus, WhatsApp pourrait être obligé de revoir sa gestion des données utilisateurs soumises au RGPD. La décision devrait être donnée dans quelques mois.

L’actuel record de la plus importante amende infligée par l’Europe à un Gafam est détenu par Google. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) avait réclamé 100 millions d’euros à au géant américain.

https://www.20minutes.fr/high-tech/2961287-20210125-donnees-personnelles-whatsapp-condamne-50-millions-euros-amende-manque-transparence

Laisser un commentaire