coronavirus : Facebook poursuit en justice une société qui a favorisé la diffusion d’arnaques en lien avec l’épidémie

JUSTICE Des programmes ont dissimulé la vraie nature de sites Internet d’arnaques aux outils mis en place par Facebook pour repérer les publicités frauduleuses

Facebook a annoncé jeudi avoir porté plainte devant la justice américaine contre Basant Gajjar et sa société LeadCloak pour non-respect du règlement du réseau social. Ce dernier a saisi un tribunal fédéral de Californie car il estime que l’entreprise en cause a fourni à ses clients des outils numériques favorisant la diffusion sur Facebook d’ arnaques en ligne liées au coronavirus.

Sur le blog du groupe, la directrice chargée des contentieux et des règlements Jessica Romero pointe du doigt la pratique du « cloaking ».

« Diffuser des publicités trompeuses »

Elle évoque « des services et des logiciels de masquage conçus pour contourner les systèmes automatiques de vérification des publicités afin de pouvoir à terme diffuser des publicités trompeuses sur Facebook et Instagram ». Le dispositif proposé par Basant Gajjar dissimulerait la nature réelle des sites Internet associés à une publicité.

Outre le Covid-19, les escroqueries en ligne rendues possibles par la technologie de LeadCloak s’appuyaient sur des pages consacrées aux monnaies virtuelles, aux pilules pour maigrir, aux médicaments ou encore aux fake news, précise Jessica Romero. La responsable ajoute que certains de ces sites utilisent l’image de célébrités.

D’autres entreprises visées

Elle explique que Facebook a accompagné son action en justice de « mesures techniques » contre LeadCloak. Des comptes personnels et publicitaires soupçonnés d’avoir utilisé les outils de masquage ont été désactivés sur Instagram et Facebook. L’entreprise dit continuer ces efforts pour identifier d’autres pages ayant eu recours aux services de LeadCloak.

Le groupe cofondé par Mark Zuckerberg n’est pas le seul géant de la high-tech à avoir été pris pour cible par les logiciels de masquage. Jessica Romero indique en effet que Google, Oath, WordPress et Shopify font partie des entreprises visées par les outils développés par LeadCloak.

https://www.20minutes.fr/high-tech/2760499-20200414-coronavirus-facebook-poursuit-justice-societe-favorise-diffusion-arnaques-lien-epidemie

Laisser un commentaire