Coronavirus en France : Les cyberattaques se multiplient en cette période de crise

EPIDEMIE Les pirates de l’informatique tentent de profiter de la crise du Covid-19 pour récupérer des données ou exiger des rançons

  • Les attaques informatiques se multiplient depuis le début de la crise du coronavirus en France.
  • Les grandes entreprises de la santé, les hôpitaux ou les sociétés d’alimentaire sont la cible de cyberattaques visant à mettre leurs sites Internet hors d’usage.
  • Les particuliers sont également visés par des tentatives d’hameçonnage liées à la vente de gel hydroalcoolique ou de masques, prévient Orange Cyberdéfense.

« Les dégâts sont assez lourds. Les applications pour le grand public ne fonctionnent plus, des infrastructures comme les logiciels de comptabilité sont touchés aussi. Cette attaque est inédite par son ampleur, elle vraiment massive. » Le confinement venait d’être envisagé quand la ville de Marseille a vu son système informatique être piraté le mois dernier. Il lui aura fallu quatre semaines pour rétablir ses services essentiels comme l’état civil. Mais le premier port de Méditerranée n’est pas le seul à avoir été touché. Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les cyberattaques se multiplient. D’après les chiffres fournis par Orange Cyberdéfense, leur nombre a augmenté de 20 à 25 % depuis l’apparition du Covid-19 en France.

Installé à Cesson-Sévigné, tout près de Rennes, le principal centre de défense de l’opérateur téléphonique est le seul à être resté ouvert. Une vingtaine de personnes y travaillent 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Le reste des 400 collaborateurs qui officient d’ordinaire sur le site sont en télétravail. Et du travail, justement, ils n’en manquent pas. Depuis un mois, le nombre de « dénis de service » a bondi de 50 %. Ces attaques massives sont organisées depuis le monde entier et viennent saturer les réseaux pour les rendre indisponibles.

L’attaque subie par la ville de Marseille en est un exemple. « Souvent, les pirates exigent des rançons pour rétablir les services. Nous déconseillons de les payer. En général, nous arrivons à mettre en place des contre-mesures efficaces pour limiter les dégâts », explique Eric Dupuis, directeur régional d’Orange Cyberdéfense. L’opérateur peut notamment « mettre des machines à l’entrée du portail pour ne laisser passer que ce qui est utile ». Comme un cyber service de vigiles qui filtreraient les entrées.

L’alimentaire et la santé particulièrement visées

Depuis le début de la crise, ce sont surtout les secteurs de la santé, comme les hôpitaux, et de l’alimentaire qui ont été visés. Mais aussi les médias de divertissement et le secteur bancaire. Chez ses clients du secteur alimentaire, Orange Cyberdéfense doit repousser près d’une attaque par jour depuis le début de la crise du Covid-19. « Ils ciblent les services de commerce en ligne comme les drives », précise le patron de la branche cyber d’Orange Ouest.

Si les pirates s’attaquent aux grandes entreprises, ils ne manquent pas non plus de viser les particuliers. Les tentatives de « phishing », ces mails frauduleux permettant aux expéditeurs de récupérer vos données personnelles, se sont adaptées à la crise du Covid-19. « Ils proposent des masques, du gel hydroalcoolique ou même des abonnements Netflix gratuits. Tous ces mails, il ne faut pas les ouvrir », conseille Baptiste Chevreau, responsable du pôle de cybersurveillance d’Orange.

Les équipes de l’opérateur téléphonique français s’attendent aussi à voir leurs services être sollicités au moment du déconfinement. En cause ? Les ordinateurs utilisés au domicile en télétravail et dont « la vie n’a pas été très hygiénique », selon les spécialistes. En multipliant les connexions à différents réseaux wifi, en installant des services de visioconférence à la hâte ou en téléchargeant des jeux pour les enfants, les salariés ont pu sans le savoir infecter leur machine. Et risquent d’en faire profiter tout le réseau intranet de leur entreprise, le jour où ils regagneront leur bureau. Dans les ordinateurs comme dans les locaux, un bon nettoyage de printemps pourrait s’imposer.

https://www.20minutes.fr/societe/2767123-20200424-coronavirus-france-cyberattaques-multiplient-periode-crise

Laisser un commentaire