Aviation : Les ondes 5G pourraient provoquer des interférences nuisibles aux vols commerciaux

INTERFERENCES La FAA met en garde contre les possibles interférences de la 5G avec les systèmes de sécurité des cockpits des avions

La Federal Aviation Administration (FAA), l’agence gouvernementale chargée de la réglementation et des contrôles de l’aviation civile aux États-Unis, a exprimé des inquiétudes importantes concernant les projets d’utilisation d’une certaine plage de fréquence pour les réseaux 5G vis-à-vis de la sécurité aérienne. Selon Reuters, l’agence prévoit d’émettre un avertissement officiel à ce sujet prochainement.

L’administrateur adjoint de la FAA, Bradley Mims, a déclaré dans une lettre que l’agence souhaitait partager « de profondes inquiétudes concernant l’impact potentiel sur la sécurité des vols en raison des perturbations des performances de l’altimètre radar des opérations du réseau 5G dans la bande C ».

Un risque d’interférences sur la bande C

Pour pouvoir proposer une expérience supérieure à celle de la 4G, la 5G a besoin de canaux larges et dédiés. C’est là que la « bande C » intervient. Comprise entre 3,7 à 3,98 GHz, elle était au préalable utilisée par la télévision satellitaire à partir des années 70, mais elle a fini par être abandonnée par la télévision au profit de systèmes plus flexibles. De leur côté, les équipements aéronautiques fonctionnent sur une plage comprise entre 4,2 et 4,4 GHz. Il y a donc un possible risque d’interférence.

Les outils utilisés par les avions par mauvais temps pour éviter les collisions en vol et prévenir les accidents pourraient être touchés. Cet avertissement ne change rien pour les voyageurs, qui sont toujours tenus de couper les transmissions de leur téléphone une fois à bord de l’appareil. Ce sont les tours de transmissions qui sont pointées du doigt par la FAA.

Prudence contre compétitivité

Les compagnies aériennes pourraient être contraintes d’annuler, de retarder ou de détourner des vols dans les 46 zones métropolitaines où se trouvent ces tours 5G. Les responsables de la FCC et l’industrie des télécommunications ne sont pas d’accord avec la FAA, et affirment que les preuves ne montrent pas que les signaux 5G pourraient interférer avec les équipements aéronautiques.

La Federal Communications Commission (FCC), l’agence qui régule les télécommunications et les émissions de radio, de télévision et Internet aux États-Unis, a déclaré vendredi qu’elle était déterminée à assurer la sécurité aérienne, tout en allant de l’avant avec le déploiement de nouvelles technologies qui répondent aux besoins des entreprises et des consommateurs aux États-Unis.

« Des milliers d’avions civils » touchés ?

Le groupe commercial sans fil CTIA a déclaré vendredi que les réseaux 5G peuvent utiliser en toute sécurité le spectre de la bande C « sans perturber les équipements aéronautiques », citant de nombreux réseaux 5G actifs utilisant cette bande de fréquences dans 40 pays. « Tout retard dans l’activation de ce spectre met en péril la compétitivité américaine », a affirmé le groupe.

Pour éviter les problèmes d’interférences, une solution à long terme consiste à mettre à niveau certains altimètres avec des « filtres hors bande », mais selon les expertes de l’industrie aéronautique, cela prendra probablement des années et « des milliers d’avions civils seront probablement touchés ».

source : https://www.20minutes.fr/high-tech/3165215-20211104-la-5g-pourrait-causer-des-interferences-avec-les-vols-commerciaux

Laisser un commentaire