Samsung prépare une batterie capable de se recharger en 12 minutes

Selon les chercheurs de Samsung, ces nouvelles batteries se chargent cinq fois plus vite que la normale et pourraient également stoker plus d’énergie.

Des chercheurs du Samsung Advanced Institute of Technology (SAIT), département de recherche du géant du téléphone, travaillent sur une nouvelle génération de batterie. Ces dernières pourraient se recharger cinq fois plus vite et seraient aussi capables de stocker plus d’énergie, et donc de durer plus longtemps, ou d’alimenter des appareils plus gourmands.

Dans leur étude, publiée dans la revue scientifique Nature, les scientifiques expliquent avoir intégré du graphène, un matériau connu pour sa conductivité, à des batteries Lithium-ion classique. Plus exactement, ils ont réussi à synthétiser des “billes de graphène” et à les intégrer à des batteries classiques de smartphones. Résultat, l’autonomie serait augmentée de 45% et le recharger complet s’effectuerait en 12 minutes, contre un peu moins d’une heure pour les batteries actuelles, rapporte 01net.

Le graphène, matériau du futur

Si la technique est très prometteuse, elle est encore loin d’être intégrée au prochain téléphone de la marque sud-coréenne. “C’est une excellente technologie avec diverses applications potentielles, mais il faudra beaucoup de temps pour que les batteries à base de graphène soient produites en masse”, estime Kim Young-woo, de SK Securities, interrogé par le Financial TimesEn attendant, Samsung a déposé une demande de brevet en Corée du Sud et aux Etats-Unis.

Le graphène est annoncé depuis des années comme un potentiel matériau révolutionnaire. Présent dans les mines de crayon sous forme de carbone graphite, son excellente conductivité permet notamment de réduire les risques d’échauffement.

Une récente étude menée par des chercheurs français du centre de recherche du CNRS avait révélé qu’en plus d’être rigide, le graphène était flexible. Si sa résistance à l’étirement est comparable aux métaux comme l’acier, il peut aussi être courbé très facilement, c’est le seul matériau, à ce jour, à combiner ces deux qualités: hyper-rigidité et superflexibilité, expliquaient les chercheurs français à L’Express.

 

 

 

source:lexpansion.lexpress.fr

Laisser un commentaire