Nokia 8 : le retour de la marque culte sur le secteur haut de gamme

HMD Global, qui exploite la marque Nokia Mobile, a présenté son premier smartphone haut de gamme. Nokia redevient un concurrent d’Apple et Samsung.

Après avoir beaucoup fait parler d’elle grâce au nouveau 3310 en février, la marque Nokia continue son retour sur le marché du smartphone. HMD Global, start-up finlandaise créée par des anciens de Nokia a présenté mercredi 16 août à Londres le Nokia 8, un smartphone haut de gamme tournant sous Android. Disponible en Europe début septembre pour 599 euros, le téléphone mise sur une caméra performante et quelques fonctionnalités exclusives pour rivaliser avec Apple ou Samsung.

Équipé de la toute dernière version d’Android Nougat, le Nokia 8 possède des caractéristiques similaires aux autres smartphones haut de gamme du marché. Doté d’un processeur Qualcomm Snapdragon 835, de 4 Go de RAM et de 64GB de mémoire interne, avec possibilité d’accueillir une carte SD, le Nokia 8 n’a pas à rougir face à sa concurrence. Le téléphone arbore une coque en aluminium miroir lui donnant un aspect plus premium que ce que proposait Nokia jusque-là. Seul bémol pour l’écran: si sa définition Quad HD le place dans les meilleurs du marché, Nokia ne s’essaye pas à la nouvelle tendance sans bordure, commencée par le Galaxy S8 de Samsung. La dalle LCD du Nokia 8 ne mesure que 5,3 pouces et laisse encore beaucoup d’espace sur ses côtés. Ce design pourrait jouer des tours à l’entreprise alors que l’iPhone 8 d’Apple, attendu le même mois, devrait de son côté éliminer toute bordure.

Un double capteur photo ZEISS équipe le Nokia 8. (HMD Global)

Pour camoufler la faible ambition de son design, Nokia fait le pari de proposer des appareils photo de très grande qualité. Équipé de lentilles ZEISS, le Nokia 8 possède trois caméras de 13MP chacune. Une à l’avant, deux à l’arrière. Le deuxième capteur au dos du smartphone lui permet de prendre des photos en noir et blanc sans traitement logiciel, une technologie monochrome similaire à celle proposée par Huawei dans ses smartphones haut de gamme. L’appareil photo se démarque avant tout par ses fonctionnalités. Avec le Nokia 8, fini le selfie. Nokia invente le «Bothie», une photo où à la fois caméra frontale et caméra arrière sont utilisées. Si cette idée de photo double n’est pas nouvelle -Samsung et LG s’y étaient déjà essayés il y a quelques années- Nokia intègre à son appareil photo la possibilité de partager les images de ses deux caméras en direct sur les réseaux sociaux. Le Finlandais s’adresse à un public jeune qui pourrait se laisser tenter par la diffusion d’un événement sur Internet tout en voulant partager sa réaction en direct. Enfin, le Nokia 8 adopte une technologie d’enregistrement sonore «spatial» baptisée «Ozo Audio». Les trois microphones de l’appareil permettent de reproduire le son d’un enregistrement vidéo sur 360°.

Le mode Dual-Sight du Nokia 8 permet de prendre des «Bothie». (HMD Global)

Enfin indépendant

Le dernier téléphone haut de gamme à porter le nom de «Nokia» remontait à 2014. Microsoft, qui venait tout juste de racheter la division mobile du Finlandais, n’avait pas le droit d’utiliser la marque, restée la propriété du groupe. Celui-ci, deuxième équipementier télécoms mondial a finalement décidé de s’offrir une deuxième jeunesse dans la téléphonie et plus largement, les terminaux grand public, en exploitant sa marque sous licence. L’occasion était trop belle pour d’anciens cadres de Nokia, bien décidé à jouer la carte de la renaissance sur le marché des smartphones. Ils ont lancé HMD Global, une start-up à capitaux chinois. L’entreprise a obtenu en 2016 les droits d’exploitation de Nokia Mobile et a lancé lors du Mobile World Congress de Barcelone en février dernier ses premiers smartphones estampillés Nokia. Milieux de gamme, ces appareils à destination de pays émergents se sont fait voler la vedette par l’emblématique 3310, de retour dans une version remise au goût du jour. Pour bien faire comprendre que ce nouveau Nokia n’était plus celui de Microsoft, HMD Global annonçait avoir scellé un partenariat avec Google pour proposer une version pure du système d’exploitation Android, régulièrement mise à jour.

 

 

source:lefigaro.fr

 

Laisser un commentaire