Microsoft : Encore un bug !

Webcams – Windows 10 leur a tapé dans l’œil. A quoi sert Windows Insider ?

Technologie : Via l’Anniversary Update, Microsoft a introduit du changement dans la gestion de la webcam par les applications. Ce changement, non documenté par l’éditeur, a aussi provoqué un bug de grande ampleur. Le programme de test Insider n’a pas permis de le prévenir.

Grâce à l’aide et au travail acharné des Insiders qui participent déjà au Programme Windows Insider, cette version est le meilleur Windows jamais créé. À présent, vous pouvez continuer à nous aider à le rendre encore meilleur”.

C’est ainsi que Microsoft présente son programme de test pour Windows 10. Canary, OSG, Fast, Slow… plusieurs cycles de tests se succèdent avant le déploiement global d’une mise à jour. Avec un tel processus, les dysfonctionnements majeurs devraient a priori être évités.

Une webcam partagée entre plusieurs apps

Le très sérieux bug au niveau des webcams provoqué par la mise à jour Redstone (Anniversary Update) permet d’en douter. L’affaire met aussi en lumière les lacunes dans l’information communiquée par Microsoft quant au contenu des mises à jour de sa plateforme.

Début août, l’éditeur a donc commencé à déployer de nouvelles fonctionnalités auprès de sa base d’utilisateurs Windows au travers de l’Anniversary Update de Windows 10. Et comme le signale le site thurrott.com, il a aussi à cette occasion rendu inutilisable la webcam de millions de consommateurs. C’est fâcheux.

Et quelle est la cause de ce bug ? Microsoft a glissé dans la mise à jour des modifications dans la manière dont l’OS gère les caméras, provoquant des dysfonctionnements affectant les webcams USB et de périphériques IP connectés au réseau.

The Verge détaille les raisons du problème. A l’origine, sous Windows, seule une application à la fois pouvait accéder à la webcam. Si l’utilisateur discute avec sa webcam sur Skype, celle-ci n’est plus disponible par exemple pour Windows Hello ou toute autre app.

Avec Redstone, Microsoft a voulu remédier à cette limitation et a intégré un nouveau composant : Windows Camera Frame Server. Ce serveur va permettre le support de connexions multiples. Sur le principe, l’intention de Microsoft est louable. C’est sur la réalisation que cela pèche.

Plusieurs cercles de validation des mises à jour

Windows Camera Frame Server ne supporte que les données non-compressées. Si les webcams prennent en charge des flux non-compressés comme YUV et NV12, elles utilisent aussi des formats compressés comme H.264 et MJPEG. Or, les applications exigeant ces derniers formats ont donc cessé de fonctionner depuis l’Anniversary Update de Windows 10.

Alerté, Microsoft a promis un correctif. Le format MJPEG sera de nouveau supporté grâce à la diffusion d’un patch. Pour le H.264, il faudra en revanche encore patienter. Les membres du programme Insider devraient être les premiers servis. Ce même Windows Insider n’aurait-il pas dû permettre de détecter ce bug majeur ?

microsoft-tests-insiders

C’est un des objectifs de ce programme. Notre confrère de The Verge y participe. Sauf que ce dernier teste ces différentes builds via des machines virtuelles. Nombre de bugs liés au hardware n’émergent ainsi pas. Et il n’est sans doute pas le seul à passer par des VM ou à mener des tests sur une machine secondaire où n’est pas connectée en USB une webcam.

Le système de feedbacks prévu par Microsoft avec Windows Insider n’a quoi qu’il en soit pas permis de prévenir cet incident. Mais pour The Verge, ce n’est pas la seule cause. Il faut aussi compter avec le manque d’information communiquée par Microsoft au sujet du contenu de ses mises à jour.

Microsoft avare d’information sur les évolutions ?

L’éditeur avait été interpellé dès 2015 sur ce point. « Après avoir écouté les commentaires concernant le niveau de divulgation pour les mises à jour Windows 10, nous avons décidé de mettre en œuvre un nouveau système pour communiquer sur les mises à jour du système d’exploitation. Aujourd’hui, nous lançons le site d’historique des mises à jour Windows 10, un hub pour les notes de version qui accompagneront chaque mise à jour et qui servira d’historique des notes de version antérieures » répondait-il en début d’année.

Pour autant, Microsoft est loin d’être exhaustif concernant les changements introduits dans les builds Windows. The Verge pose donc la question suivante : “Comment savoir ce qu’il faut tester quand vous ignorez ce qui est nouveau ?” La firme ne fait ainsi aucune mention du Windows Camera Frame Server.

Quelle solution pour les utilisateurs afin de remédier à la panne de leur webcam ? Ils peuvent revenir à la précédente mouture de Windows. Mais il est peut-être déjà trop tard. Avec l’Anniversary Update, Microsoft a réduit à 10 jours le laps de temps disponible pour procéder à un downgrade de l’OS – contre 31 jours auparavant.

Les utilisateurs qui ne craignent pas de plonger dans la base de registre peuvent aussi suivre le conseil donné sur Twitter par cet ingénieur :

Source: zdnet

Laisser un commentaire