Microsoft annonce une nouvelle Surface Pro, plus puissante, plus autonome et sans ventilateur

Microsoft vient de dévoiler une nouvelle Surface, très sobrement intitulée Surface Pro. Si rien ou presque ne change au niveau du design, cette Surface Pro voit surtout sa fiche technique être légèrement remaniée par rapport à la Surface Pro 4, avec l’arrivée de nouveaux processeurs de dernière génération, une meilleure batterie, le support de la 4G et de nouveaux accessoires plus colorés.

Voici donc la nouvelle Surface Pro. Ni Surface Pro 5, ni Surface Pro 4 2017, il s’agit en fait d’une Surface Pro que l’on pourrait qualifier « d’entre-deux génération ».

Des changements de design minimes

Si l’on parle d’appareil « d’entre-deux génération », c’est surtout parce que les évolutions entre la Surface Pro 4 (qui date tout de même de la fin de l’année 2015) et celle-ci sont essentiellement techniques. Le design ne change en effet pratiquement pas. Cette Surface Pro ressemble en tout points à une Surface Pro 4 : son châssis est toujours constitué de magnésium, ses connecteurs sont les mêmes que ceux de son aînée (pas d’USB Type-C ni de port HDMI) et son écran fait toujours 12,3 pouces de diagonale.

Seules ses tranches ont (très) légèrement évolué puisqu’elles sont « un peu plus arrondies » que sur le modèle précédent, m’a affirmé l’un des représentants de Microsoft. Autre petite modification de design : la béquille permet d’incliner encore un peu plus la tablette, de 5 degrés supplémentaires par rapport à la Surface Pro 4 (soit une inclinaison maximale de 165 degrés).

Moins bruyantes, plus puissantes, plus autonomes

La fiche technique de la tablette a en revanche bien changé. L’un des représentants de Microsoft m’a affirmé que les concepteurs de cette Surface Pro avaient entièrement revu l’architecture intérieure, le placement des composants de la tablette. Premier changement majeur : la Surface Pro passe enfin à Kaby Lake. Trois types de processeurs vont être proposés : Core M, Core i5 et Core i7.

Mais cette année, les Core M et surtout les Core i5 seront vendus sans aucun ventilateur. Principale conséquence : la Surface Pro n’émettra plus aucun bruit. Merci Intel et ses processeurs moins énergivores et qui chauffent donc moins. La version Core i7 sera toutefois la dernière à disposer encore d’un ventilateur. Puisque l’on parle de puissance, Microsoft annonce un gain de 20 % par rapport à la Surface Pro 4.
Ce changement de processeur devrait également avoir un impact sur l’autonomie de la tablette. Là encore, Microsoft annonce une autonomie à la hausse de 40 % par rapport à la génération précédente.

De la 4G, un meilleur haut-parleur et une mise en vente prévue pour la mi-juin

Dans les petites améliorations supplémentaires, Microsoft a également prévu une version 4G de sa tablette. Cette dernière sortira « dans le courant de l’année », probablement durant le dernier trimestre de 2017. Enfin, cette Surface Pro bénéficie d’un nouveau haut-parleur. Je n’a pas eu le temps de le tester, mais comme cela faisait souvent partie des points faibles de l’appareil, il y a fort à parier qu’il ne peut y avoir que du mieux.

La Surface Pro sera vendue à partir de 949 euros, sans stylet. La tablette sortira le 15 juin prochain en France et il est déjà possible de la précommander, que ce soit sur le site de Microsoft ou sur des boutiques en ligne.

De nouveaux coloris pour les claviers et les souris

Dernier point, Microsoft a également profité de cette annonce pour annoncer de nouveaux claviers, de nouvelles souris et un nouveau stylet pour la Surface. Là encore, rien de bien nouveau sur le fond, il s’agit toujours du très bon clavier « plat » que l’on connaît des précédentes Surface. Les nouveaux claviers bénéficieront d’une nouvelle matière : l’Alcantara. Le toucher est un peu plus feutré que sur les précédents claviers et quatre coloris seront disponibles : bleu, rouge, gris et noir.

Enfin, un nouveau stylet a également été annoncé. Ce dernier possède globalement le même design que celui des années précédentes, mais lui aussi subit une mise à jour technique. Il est désormais capable de prendre en compte 4096 points de pression (contre 1024 sur la version antérieure) et reconnaît l’inclinaison de sa mine (ce que Microsoft appelle le « tilt »). Il ne sera d’ailleurs pas fourni avec cette nouvelle Surface, mais sera mis en vente également à la mi-juin.

 

source:http://www.journaldugeek.com

Laisser un commentaire