Les pires mots de passe de l’année 2016

Selon une étude de Keeper Security, entreprise spécialisée dans l’informatique, en 2016, les internautes n’ont toujours pas été très inspirés pour définir leurs mots de passe.

La presse spécialisée ne cesse de le rappeler ainsi que les éditeurs, sur Internet il est important de définir des mots de passe compliqués à cracker ou deviner. Pourtant, les mots de passe les plus utilisés durant l’année 2016 restent trop simplistes. Keeper Security vient de livrer son palmarès des pires mots de passe utilisés par les internautes l’année dernière.

Mots de passe 2016 : et le vainqueur est…

Le mot de passe le plus utilisé en 2016 aura été « 123456 ». Les années se suivent et se ressemblent, malgré les mises en garde des experts en sécurité, de la presse spécialisée ou encore des éditeurs de gestionnaires de mots de passe, de nombreux internautes continuent d’utiliser des mots de passe très faibles.

Pour effectuer son étude, la société Keeper Security s’est basée sur une base de données de 10 millions de mots de passe qui ont été révélés suite à des piratages. Ainsi « 123456 » aura été utilisé par 17% des internautes pour sécuriser leurs différents comptes. On trouve ensuite « 123456789 » en deuxième position puis « qwerty » en troisième, suivi de « 12345678 » et « 111111 » pour le top 5.

Des mots de passe trop faciles à cracker

« La liste des mots de passe les plus fréquemment utilisés a peu changé depuis ces dernières années… Cela signifie que l’éducation des utilisateurs a ses limites. Quand bien même ils sont conscients des risques, seule une minorité des utilisateurs prennent le temps ou font l’effort de se protéger. Les administrateurs réseau et les responsables de sites web doivent faire des efforts pour eux » expliquent ainsi les analystes de Keeper Security dans leur communiqué.

En outre, parmi les 10 mots de passe les plus courants, 4 ne font que six caractères. Ces mots de passe sont faciles à deviner ou cracker en utilisant les méthodes dites de « force brute » ou du « dictionnaire ». Les pirates n’ont ainsi que très peu d’effort à faire pour récupérer ce sésame et pourquoi pas voler des données.

Un bon mot de passe devrait être composé d’au moins 8 caractères et comporter des caractères spéciaux ainsi que des majuscules. Par ailleurs il faut éviter les mots qui existent dans le dictionnaire.

Source : zdnet.fr

Laisser un commentaire