Le SMS, bientôt remplacé par le RCS ?

Le marché de la messagerie instantanée a beaucoup évolué au fil de ces dernières années, mais elle n’a pas encore réussi à prendre le pas sur ces bons vieux messages textes. Chaque trimestre, les Français envoient ainsi en moyenne cinquante milliards de SMS.

Les SMS, toujours autant à la mode

À l’origine, les SMS ont en effet été inventés par une équipe finlandaise afin d’aider les personnes malentendantes à communiquer entre elles. Toutefois, la technologie a rencontré un certain succès par la suite et elle a notamment été utilisée par les Motorola sur les beepers avant de s’étendre à travers le monde.

Oui, les SMS sont populaires, mais ils n’ont pas beaucoup évolué au fil des décennies et c’est précisément ce qui a poussé Google à travailler sur un nouveau standard plus évolué, le RCS pour Rich Communication Service.

Le RCS n’est pas un simple projet fumeux, loin de là. Il est soutenu par une cinquantaine de constructeurs et d’opérateurs. Microsoft en fait partie, de même pour Samsung. Mieux, la technologie a même été mise en place chez une vingtaine de partenaires en février 2017 et environ un milliard d’abonnés peuvent potentiellement en profiter à l’heure actuelle.

La technologie est relativement simple à mettre en place et elle ne nécessite pas l’installation d’une application tierce. Elle viendra en effet se substituer naturellement aux SMS et elle sera d’ailleurs capable d’adapter le message au terminal du destinataire.

Le RCS, l’offensive menée par Google

Si la personne en face n’est pas équipée d’un terminal compatible, le message sera automatiquement converti en SMS.

Côté fonctions, le RCS va assez loin et il ne se cantonne ainsi pas aux messages textuels. Grâce à lui, il sera en effet possible d’envoyer des images ou même des clips. Ce n’est cependant pas le plus intéressant, car ce nouveau standard sera aussi capable de gérer les accusés de lecture et il s’accompagne en plus de statistiques complètes.

Les entreprises pourront aussi l’utiliser pour envoyer des contenus riches à leurs clients, comme une carte d’embarquement par exemple.

Le RCS est doté d’un fort potentiel, bien sûr, mais il reste encore de nombreuses zones d’ombre et il faudra sans doute attendre encore un moment avant de savoir s’il a vraiment une chance de percer sur le marché. En outre, il ne faut pas perdre de vue le fait que Google reste une entreprise privée, une entreprise motivée par des intérêts financiers.

 

source: fredzone.org

Laisser un commentaire