Faites vite cette mise à jour de Windows : c’est la NSA qui vous le demande !

Découverte récemment, la vulnérabilité BlueKeep est particulièrement dangereuse. Elle offre de nombreuses opportunités aux pirates et facilite la propagation des exploits sur le web.  Face à cette menace, Microsoff a conçu un patch de sécurité pour les anciennes versions de son système d’exploitation. De son côté, la NSA est sortie de sa réserve habituelle. Elle recommande aux utilisateurs de mettre à jour leur machine.

BlueKeep menace plusieurs millions d’ordinateurs

La vulnérabilité ne touche pas Windows 8, 8.1 et 10. En revanche, plusieurs millions de personnes utilisent encore une ancienne version du système d’exploitation. Selon Netmarketshare, Windows 7 serait installé sur 38,52% des ordinateurs à travers le monde. Quant à Windows XP, il compte encore 3,35% d’utilisateurs. Officiellement, Microsoft ne supporte plus cet OS. Néanmoins, l’entreprise de Redmond a fait une entorse à ses principes en mettant en ligne un patch de sécurité spécifique pour ces moutures :

D’après la NSA, BlueKeep favorise « l’utilisation de code logiciel ». Les pirates peuvent réaliser une attaque par déni de services distribués (DDoS). En plus de la mise en jour, l’agence recommande quelques mesures : bloquer le port TCP 3389lancer le Network Level Authentication et désactiver le contrôle à distance, sauf s’il est indispensable.

sources: https://www.tomsguide.fr/bluekeep-patch-securite-windows/

Laisser un commentaire